jeudi 6 juin 2013

Cahiers Victor Segalen

Les Cahiers Victor Segalen, qui ont paru jusqu'en 2001, reprennent vie : voici le n° 1 des nouveaux Cahiers, fruit d'un colloque tenu à Tours en juin 2010. 
La publication est prévue par l'éditeur Honoré Champion en août 2013. Les adhérents de l'Association bénéficieront d'un tarif préférentiel en souscrivant à l'achat de la revue.

Quatrième de couverture
Ce premier numéro des Cahiers Victor Segalen propose une réflexion sur les enjeux littéraires, esthétiques, politiques et économiques du mythe impérial en Chine. Le mythe prend toute son ampleur au siècle des Lumières, avec Voltaire, mais aussi par les débats dans le milieu des physiocrates ou encore dans le domaine des arts. Tantôt il exalte tantôt il interroge la figure impériale, qu’il s’agisse l’empereur lui-même, dans le roman ou au théâtre, ou de l'impératrice. Le contexte impérial et colonial du début du XXe siècls est aussi à l’origine de témoignages comme le journal d'un officier français en Indochine, ou bien d’une réflexion de la part des intellectuels chinois de la « Nouvelle Chine ». Trois études sont consacrées à Segalen : une réflexion générale porte sur sa conception de l'empire, une autre étude s'intéresse au motif de la Grande Muraille, enfin une troisième est consacrée à Peintures. Un dernier volet explore l'évolution du mythe à l'époque moderne et contemporaine : que reste-t-il du mythe dans les écrits des voyageurs au XXe siècle ? Comment analyser la polémique survenue à propos de l'installation d'un café Starbucks dans la Cité Interdite ? Enfin, quels usages fait-on du mythe impérial chinois dans le monde économique mondialisé qui est le nôtre ?

Sommaire
  • Avant-propos
  • Préface
I. La Chine impériale : un mythe au XVIIIe siècle
  • Jacques Marx, La Chine des physiocrates
  • Hua Meng, L’empereur de Chine chez Voltaire entre réel et imaginaire
  • Véronique Brient, Les représentations picturales de l’Empereur de Chine dans l’Europe au XVIIIe siècle
II. Le pouvoir impérial
  • Danielle Elisseeff, Le mythe de l’impératrice de Chine chez quelques auteurs français (XVIIIe - début du XXe siècle)
  • Xiaoming Wang, La notion d’impérialisme dans le débat intellectuel de la Nouvelle Chine (1890-1920)
  • Jean-Jacques Tatin-Gourier, De l’empire « protégé » d’Annam à l’empire de Chine : le journal inédit d’un membre du corps expéditionnaire français à Kwang-tchéou-wan (1897-1901)
  • Colette Camelin, De Berlin à Pékin : Les trois Sauts de Wang-loun d’Alfred Döblin
  • Anne-élisabeth Halpern, Où est l’Empereur de Chine ?
III. La Chine impériale de Victor Segalen
  • Bei Huang, Segalen et le mythe de la Chine impériale
  • Yiping Shao, Un dialogue avec Peintures, ou une lecture chinoise de la « vision de la Chine » de Segalen
  • Haiying Qin, Imaginaire de la Grande Muraille. Pour arriver à Segalen
IV. Chine impériale et République Populaire de Chine
  • Muriel Détrie, La résurgence du mythe de la Chine impériale dans la Chine maoïste vue par les voyageurs français
  • Yinde Zhang, Starbucks et la Cité Interdite : l’empire contre-attaque
  • Jean-François Di Meglio, Usages économiques du mythe de la Chine impériale
  • Références bibliographiques
  • Contributeurs
  • Index
  • Table des matières
Liens Internet auxquels il est fait référence dans trois articles de ce numéro

Véronique Brient, Les représentations picturales de l’Empereur de Chine dans l’Europe au XVIIIe siècle
Danielle Elisseeff, Le mythe de l’impératrice de Chine chez quelques auteurs français (XVIIIe - début du XXe siècle)
Yinde Zhang, Starbucks et la Cité Interdite : l’empire contre-attaque


Aucun commentaire:

Publier un commentaire